Haut de page

Les différents types d’établissements et services

Image d'illustration : activité avec une jeune personne handicapée

CAMSP, SESSAD, IME, ITEP… Il existe une multitude d’établissements et services pour les enfants en situation de handicap. Décryptage

Lorsque l’intégration scolaire en milieu ordinaire n’est pas envisageable, les établissements médico-sociaux, assurent une prise en charge éducative, pédagogique et thérapeutique adaptée à l’ensemble des besoins de chaque jeune. Si cela est nécessaire, des services spécialisés peuvent également apporter un soutien aux jeunes en milieu scolaire ordinaire.

Les Services d’éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD)

Le Service d’éducation spéciale et de soins à domicile favorise la prise en charge précoce d’enfants de 0 à 20 ans porteurs de handicap ou de déficiences de natures différentes. Une équipe pluridisciplinaire accompagne les familles, approfondit le diagnostic, aide au développement psychomoteur initial et prépare des orientations collectives ultérieures. Selon la spécialité, ces services sont aussi dénommés SSEFIS ou SAAAIS.

Avant intervention, un avis favorable de la MDPH est obligatoire, et le financement est assuré par l’Assurance maladie
Faire une demande

Les centres d’action médico-sociale précoce (CAMSP)

Le Centre d’action médico-sociale précoce est un centre de prévention, de dépistage et de traitement. Il accueille des enfants atteints d’un handicap sensoriel, moteur ou mental et leurs parents. Son but est de réduire les conséquences psychologiques, familiales et sociales d’un handicap ou d’un trouble psychopathologique, et de favoriser l’insertion en milieu naturel ou spécialisé. Une équipe pluridisciplinaire accueille les enfants âgés de 0 à 6 ans.

Un avis de la MDPH n’est pas nécessaire. Le financement est assuré par l’Assurance maladie.

Les centres médico-psycho-pédagogiques (CMPP)

Le Centre médico-psycho-pédagogique est un centre de consultation qui a pour but de favoriser une meilleure adaptation des enfants et adolescents à leur milieu familial, scolaire ou socio-professionnel afin de leur permettre de tirer pleinement parti de leurs aptitudes individuelles sans les retirer de ces milieux. Une équipe pluridisciplinaire assure des consultations et des soins ambulatoires pour les enfants âgés de 0 à 18 ans. Une orientation de la MDPH n’est pas nécessaire. La prise en charge des consultations et des soins est effectuée par l’Assurance maladie.

Les instituts médico-éducatifs (IME)

Les Instituts médico-éducatifs prennent en charge les enfants et adolescents qui présentent une déficience intellectuelle. Les enfants sont accueillis dans une section d’éducation et d’enseignement spécialisés (SEES) pour les 6-14 ans, dans une section d’initiation et de première formation professionnelle (SIPFP) pour les 15-20 ans.

Une orientation de la MDPH est nécessaire. La prise en charge est effectuée par l’Assurance maladie.
Faire une demande

Les instituts thérapeutiques, éducatifs et pédagogiques

Ces instituts accueillent des enfants ou adolescents dont les manifestations et les troubles du comportement rendent nécessaire, malgré des capacités intellectuelles normales, la mise en œuvre de moyens médico-éducatifs pour le déroulement de leur scolarité.

Une orientation de la MDPH est nécessaire. La prise en charge est effectuée par l’Assurance maladie.
Faire une demande

Les centres d’accueil familial spécialisé

Ces centres s'adressent à des jeunes de 6 à 20 ans pouvant bénéficier d'un accompagnement éducatif à la semaine,  chez un(e) assistant(e) familial(e).

Une orientation de la MDPH est nécessaire. La prise en charge est effectuée par l’Assurance maladie.
Faire une demande

Les instituts d’éducation motrice (IEM)

Les Instituts d’éducation motrice accueillent des enfants et adolescents déficients moteurs ou polyhandicapés.

Une orientation de la MDPH est nécessaire. La prise en charge est effectuée par l’Assurance maladie
Faire une demande

Les instituts pour déficients sensoriels

Ces instituts accueillent les jeunes déficients visuels, déficients auditifs ou présentant des troubles spécifiques du langage.

Une orientation de la MDPH est nécessaire. La prise en charge est effectuée par l’Assurance maladie
Faire une demande

Les établissements à caractère sanitaire

Une orientation de la MDPH n’est pas nécessaire, mais une prescription médicale est obligatoire. La prise en charge est effectuée par l’Assurance maladie.

Quelles démarches effectuer ?

Pour obtenir une admission dans un établissement soumis à une décision d’orientation de la MDPH, les parents doivent solliciter une orientation via le formulaire de demande. Au regard de cette demande, l’équipe pluridisciplinaire procède à une évaluation de la situation de l’enfant ou de l’adolescent afin de déterminer l’orientation vers un type d’accompagnement ou d’établissement adapté à la situation.

A la réception de la notification de la CDAPH désignant le(s) établissement(s), le parent prend contact avec celui ou ceux-ci en vue de permettre un accueil dans les meilleurs délais.

Pour obtenir une admission dans un établissement pour lequel une décision d’orientation de la MDPH n’est pas requise, le parent peut directement prendre contact avec l’établissement.

Faire une demande d'orientation vers un établissement ou service médico-social (ESMS)

Faire une demande

Faire une recherche d'hébergements et services

Faire une recherche : https://trajectoire.sante-ra.fr/Handicap/Rechercher

Une question ?

Consulter les questions les plus fréquentes posées à la MDPH.