Haut de page

Les compléments d’allocation d’éducation de l’enfant handicapé

Image d'illustration : enfant qui pratique la langue des signes

Si le droit à l’AEEH vous est reconnu, l’attribution d’un complément peut être envisagée.

Un complément d’allocation peut être accordé par la CDAPH si votre enfant est atteint d’un handicap qui entraîne

  • des dépenses particulièrement coûteuses
  • la nécessité d’un recours à une tierce  personne pour avoir une aide dans la vie quotidienne
  • et/ou la réduction ou cessation d’activité professionnelle d’un des parents

Il existe 6 catégories différentes de complément suivant l’importance des dépenses supplémentaires engagées et/ ou de l’aide nécessaire, en fonction de la nature et de la gravité du handicap de l’enfant.

A noter : toute personne isolée bénéficiant de l’AEEH, ainsi que d’un complément au moins de deuxième catégorie, et qui assume seule la charge d’un enfant handicapé nécessitant le recours à une tierce personne a droit à une majoration spécifique pour parent isolé.

Le complément d’allocation est versé, comme l’AEEH, par la CAF ou la MSA, pour les personnes qui relèvent du régime agricole.

Les montants de l’AEEH et de ses compléments évoluent régulièrement.
 

Plus d'informations

Pour connaitre les montants applicables, rendez-vous sur www.handicap.gouv.fr

Une question ?

Consulter les questions les plus fréquemment posées à la MDPH.