L'accueil physique et téléphonique de la MDPH d’Ille-et-Vilaine sera exceptionnellement fermé le jeudi 9 février de 11h à 12h30.

Nous vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée et vous remercions de votre compréhension.

Haut de page

Assurer les dépenses de la vie courante avec l’allocation adulte handicapé (AAH) et le complément de ressources

Image d'illustration : une femme et un homme discutent en langage des signes

L’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) est une allocation de solidarité destinée à assurer aux personnes handicapées un minimum de ressources.

A quoi sert l’AAH ?

L’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) est une allocation de solidarité destinée à assurer aux personnes handicapées un minimum de ressources. Elle est attribuée sur décision de la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH). Financée par l’Etat, elle est versée par la CAF ou la MSA sous réserve de conditions administratives et financières.

Bon à savoir : L’AAH peut venir en complément de vos indemnités journalières de Sécurité sociale. Dans ce cas, les certificats d’arrêt de travail sont également adressés à votre caisse de Sécurité sociale. L’AAH n’est pas imposable.

Conditions d’octroi

Pour prétendre à l’AAH, vous devez remplir certaines conditions :

Conditions médicales

  • Avoir un taux d'incapacité d'au minimum 80 %,
  • Avoir un taux d'incapacité de 50 à 79 % et, dans ce cas, vous devez connaître une restriction substantielle et durable d'accès à un emploi, reconnue par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH).

 

Conditions administratives

  • Être âgé.e de plus de 20 ans (ou 16 ans si vous n’êtes plus considéré-e à la charge de vos parents pour le bénéfice des prestations familiales).
  • Avoir une résidence stable et régulière en France, à domicile ou en établissement.
  • Avoir un titre de séjour régulier, pour les demandeurs étrangers hors Union Européenne.

 

Conditions de ressources

  • Des revenus qui ne doivent pas dépasser un plafond annuel de ressources. Ils sont examinés par l’organisme payeur (CAF ou MSA) après attribution par la CDAPH.

 

Si vous souhaitez savoir si pouvez percevoir l’AAH, vous pouvez utiliser un simulateur de droits aux aides sociales.
 

Comment en bénéficier ?

Deux possibilités : faire une demande en ligne ou adresser un dossier par voie postale à la MDPH qui évaluera votre besoin.

La demande de renouvellement doit être adressée à la MDPH au moins 6 mois avant la fin de la période d’attribution.
 

 

Comment est versée l’AAH ?

Après instruction de la demande par l’équipe pluridisciplinaire de la MDPH d’Ille-et-Vilaine, l’AAH est attribuée par la CDAPH à compter du premier jour du mois suivant le dépôt de la demande.

Durée de versement
La durée de versement de l’AAH varie en fonction notamment du taux d’incapacité. Si le taux d’incapacité est au minimum de 80 %, l’AAH est accordée pour une période au moins égale à 1 an et au plus égale à 20 ans. Si votre handicap n’est pas susceptible d’évoluer favorablement, ce droit peut vous être accordé à vie.
Si le taux d’incapacité est compris entre 50 et 79 % et en cas de reconnaissance d’une restriction substantielle et durable d’accès à un emploi : l’allocation est attribuée pour une période au moins égale à 1 an et au plus égale à 10 ans.

Qui verse l’AAH ?
L’allocation AAH est versée par votre organisme de prestation familiale : par votre CAF ou par la MSA si vous relevez d’un régime de protection sociale agricole.

Montant
Le montant maximum de l’AAH est de 956,65€ par mois (montant en vigueur au 1er juillet 2022). Ce montant peut varier en fonction de vos revenus et de votre situation administrative, celle-ci doit donc être à jour à la CAF ou la MSA.

Si vous avez des questions concernant le versement de l’AAH, il faut donc vous adresser à la CAF ou à la MSA.

Fiche facile à Lire et à Comprendre : L'AAH
 

Le complément de ressources

Il a été remplacé en 2019 par la majoration pour la vie autonome. Toutefois, vous pouvez continuer à en bénéficier si vous remplissez toujours les conditions suivantes :

  • vous bénéficiez de l’AAH-1 à taux plein ou en complément d’une retraite, d’une pension d’invalidité ou d’une rente accident du travail ;
  • vous avez un taux d’incapacité permanente d’au moins 80 % ;
  • vous avez une capacité de travail inférieure à 5 %, déterminée par la CDAPH ;
  • vous n’avez pas perçu de revenus professionnels et vous n’exercez pas d’activité professionnelle depuis un an à la date du dépôt de la demande de complément ;
  • Vous disposez d’un logement indépendant.

Si votre droit au complément de ressources arrive à échéance et si vous remplissez toujours ces conditions, vous pouvez formuler une demande de renouvellement auprès de la MDPH.
Le complément de ressources, d’un montant forfaitaire de 179,31€ (avril 2021), est versé par la CAF ou la MSA.

Fiches Facile à Lire et à Comprendre :
Le complément de ressources
La majoration pour la vie autonome

 

Faire une demande d’AAH

Faire une demande à la MDPH

 

Une question ?

Consulter les questions les plus fréquentes sur l’allocation adulte handicapé

 

S’informer sur les autres aides possibles pour couvrir les frais de la vie courante

S’informer sur la pension d’invalidité versée par la sécurité sociale
S’informer sur l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI) versée par l’assurance maladie
S’informer sur la majoration de la vie autonome versée par la CAF ou la MSA
S’informer sur l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) versée par les caisses de retraite